•  

Villa Matilde

Des racines ancrées dans la région

Severus, fortis, ardens : ainsi était défini l'ancien Falerne, le vin le plus célèbre de la littérature classique, disparu au début du vingtième siècle et ramené à la vie dans les années 70 dans les vignobles des collines de la Villa Matilde, au pied du volcan éteint de Roccamonfina.

Le lien avec la culture et les traditions de cette région marque donc le début de l'histoire et le fondement de la philosophie de cette exploitation.

Le respect pour l'environnement et un œil ouvert sur l’innovation sont, en revanche, ses nouveaux points forts.

La recherche constante et les technologies de pointe teintent la tradition d'une innovation intelligente et dynamique, avec une attention particulière portée à la protection du territoire.

Le projet “Émissions Zéro” est né de la volonté de démontrer qu'il est possible de produire du vin en ayant pour objectif de réduire l'impact environnemental par un recours aux technologies modernes afin de limiter la consommation.

Les vignobles, avec une densité de plantation de sept mille pieds par hectare, et sont cultivés et taillés en Guyot.

Le vin, à la Villa Matilde, fait l'objet d'études et de recherches pour tenter de retrouver des vignobles qui, autrefois, ont donné naissance aux vins les plus anciens de cette terre, tels que l’Aglianico, à savoir l’ex-Hellenico ; le Piedirosso, à partir duquel, en association avec ce même Aglianico, on obtient le Falerne rouge ; le raisin Falanghina, dont est issu le Falerne blanc. Ce clin d'œil au passé s'enrichit toujours de réactualisations et de modernisations par un recours à des outils d'avant-garde. L’innovation ne se limite pas à la technologie, elle est ici le fruit d'une réflexion créative dont le territoire et les hommes sont la force.

stemma.png